top of page

I write science fiction, fantasy, and everything in between. I love crafting stories where I contemplate the ways life could look like, be like, and the choices living beings make that transcend mere appearances. This may be non-human animals who are also musical beings, trees who choose their own identity, or fungi who make the collective choice to evolve to reach the stars.


 


 

alien planet-bro.png

Short stories

Essays

  • La relève, la relève! - Présences d’esprit no 107 — France, 2022

  • Staff writing contest winners illuminate the overlooked and underappreciated - Princeton University website — Princeton, New Jersey, 2016

Reviews

Yozone

À nouveau, Célia Chalfoun séduit par la fausse simplicité de son texte. Avec son orsadole Dédalie, Maolin est un musicien accompli. Il emmène Nasha, seulement 14 ans, trouver sa propre orsadole. Il l’estime assez mûre pour cela. Quête initiatique pour la jeune Nasha, instruments de musique vivants entrant en symbiose avec leur musicien… La Route des orsadoles possède un côté intimiste prenant, de nombreuses questions se posent à l’encontre des orsadoles. Il est juste dommage que la fin soit aussi abrupte, mais l’ensemble maintient parfaitement l’attention des lecteurs.

Les Chroniques de l'imaginaire

Sur Singh, il n'y a pas d'oiseaux, et Zain ne peut y emmener les étourneaux qui lui sont chers, mais ce sacrifice ne lui pèse presque pas face au plaisir de revoir Jhansi. La découverte du mumura, aussi, est fascinante. Une nouvelle imaginative de mondes où tout peut communiquer.

Bifrost

Célia Chalfoun marche plutôt sur les terres de Theodore Sturgeon (ou de Joëlle Wintrebert), avec au final une très belle nouvelle d’ethno-SF musicale, probablement la meilleure de ce numéro.

Interested? Questions?

bottom of page